2F73C57A-577B-4C0C-8311-0CEA7ACECD5E

En nous, un tournoiement secret
Fait tourner l’univers.
La tête inconsciente des pieds,
Et les pieds de la tête. Aucun ne s’en soucie.

Ils ne cessent de tourner.
~ Rumi

 

Le tournoiement du monde

 

“Quelle est la signification de cette danse ? Voyez que si vous faîtes vous-même l’expérience en tournant et tournant en rond sur place, il est possible que vous fassiez la constatation que c’est le monde qui tourne pendant que vous restez immobile. Ici, en notre centre, et pour toujours, demeure l’Immobilité. Quand Rûmî tournait et tournait, il devait voir tourner autour de lui les arbres, le sol, ses disciples, le soleil, la lune et les étoiles. Il devait voir son corps, ses bras étendus, ses pieds, tout en mouvement. Mais plus près que cela il y avait l’Immobilité, le Silence, la Paix. Pendant qu’il tournait et qu’il tournait, pendant qu’il lâchait prise dans le tournoiement du monde, son sens de l’unité avec la Source s’approfondissait probablement. La profondeur, le joyau et le mystère de l’Immobilité ont dû l’engloutir et le laver vague après vague. Dans cet Océan d’Amour où il se noya, il s’est dissout jusqu’à ce que seul l’Océan reste. Alors que l’Immobilité réside au centre du monde tourbillonnant, sans rien qui ne vient ni ne va, un rocher toujours présent et sûr, tout alentour la joie jaillissait, l’extase de la danse. Au milieu du monde flou, filant son train, il capitula, ivre de la beauté, de la sagesse et de l’amour du Bien-Aimé.”

 

~~~

 Texte de Ervin Ergül – ‘La sagesse de Rumi’

La peinture est l’oeuvre de l’artiste iranien Hossein Irandoust

~~~

 

Bibliographie:
– ‘RÛMÎ, L’Océan de la Sagesse et de l’Amour’ – Ergin Ergül
– ‘RÛMÎ. La religion de l’amour’ (par Leili Anvar) – Éditions Points

Site internet:
– Rumi (Wikipedia)

 

 

288D1745-2EBF-436E-BD22-82DFDA1FD8BD

 

 

3F78C12C-6954-45E2-AFA7-31564793F7A1

La clé du mystère 

Parfois, nos passions nous isolent, nos convictions aussi
Faudrait-il n´en avoir aucune
S´ouvrir d´un coeur léger, transporté par le vent

S´ouvrir à la clé du mystère
Enfoui sous les couches épaisses du vouloir
Les rêves inassouvis d´une conscience assoiffée

Faudrait-il n´avoir jamais faim, jamais soif
Ne rien accrocher aux murs de nos pensées
Et n´y rien consigner, pardonner tout

Faudrait-il tout quitter au seuil de nos nuits
Et découvrir chaque matin, enfin
Ce jour nouveau qui s´invite au champ des possibles

Celui des heures pétillantes qui vont, droites et fières,
Comme des bulles éclater sans retour, renouvelées
Au rythme de l´in-formé, du non-devenir

Sans blessures – jamais – pourquoi s´en encombrer
Quand chaque seconde les contient toutes
Et que l´esprit est vif, tranchant comme une lame

Quand la vie s´offre, entière, ardente
Et qu´elle ne cesse de s´étonner d´elle-même
De cet amour qui l´irrigue, incorruptible, toujours changeant

Celui-là même qui nous amarre au grand silence
Pour d´intimes apprentissages, des délivrances inédites
Seul – et pourtant si vibrant de faire partie de tout

 

~~~

Poème et photo de Alain Joly

~~~

 

 

288D1745-2EBF-436E-BD22-82DFDA1FD8BD

 

 

Le secret

 

30FDA7CC-A9B4-4698-8938-1134EDA9B358
Pierre Bonnard

Il est un secret. Vous voulez l’entendre ?… Alors approchez-vous, car comme tous les secrets, il doit être révélé en chuchotant. Il ne faut effrayer personne.

Vous êtes prêt ? Le voici : Le monde n’est pas tel qu’il vous a été présenté. Vous avez été bernés. Il y a eu méprise.

C’est le secret le mieux gardé de l’univers. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il n’est pas caché. Ou il est caché au vue de tous, en pleine lumière. Toutes les religions ont tenté de se l’approprier et ont échoué. Non pas par incroyance comme elles voudraient nous le faire croire, mais par excès de croyance, de fascination.

Seuls les plus mystiques de leurs représentants, les plus courageux, les plus désireux de connaître la vérité au delà de toute autre considération, l’ont approché, l’ont découvert par l’intime. Car ce secret exige tout, il vous veut tout entier. Il ne vous laissera pas le connaître à distance. Il demande une union totale, donc un sacrifice.

Alors prêt?

Regardez bien. Imprégnez-vous de votre conscience, sentez-là, soyez ‘elle’, à l’exclusion de tout ce qu’on a pu vous apprendre sur vous. Car enfin, croyez-vous vraiment que vous êtes votre corps, auquel vous avez donné un nom ? Pensez-vous réellement que vous avez un âge, que vos pensées vous décrivent, vous modèlent ? Vous croyez-vous si petit, si étriqué ? Votre vie est-elle vraiment une suite d’expériences qui vous arrive à vous, et qui feront que vous serez beau ou stupide, médiocre ou raffiné ?

Regardez encore. N’êtes-vous pas l’expérience elle-même, n’êtes-vous pas le monde ? N’êtes-vous pas absent à la présence du monde ? Et donc immense, infini, éternel, votre corps épousant les contours, les confins de l’univers. N’êtes-vous pas le récipient même, l’Un de toutes choses dont vous-même ne seriez qu’une part ?

Regardez. Observez.

Le monde n’est pas séparé de vous, ne se tient pas à une certaine distance, et vous, vous n’êtes pas une petite chose perdue, coupée de tout. Vous n’êtes pas ‘vous’. Vous êtes l’expérience même, sans séparation aucune entre un corps, un esprit, qui serait vous-même, et le reste de la vie et du monde qui vous imposerait son expérience. Il n’y a que l’expérience, et cela est ‘vous’.

Vous êtes tout, l’intégralité de ce qui existe. D’un seul morceau. Rien de ce qui existe vous est étranger. Le monde, c’est vous. Vous entendez ? Vous êtes le monde. Rien ne vous est étranger. Rien qui ne serait pas ‘vous’. Vous êtes votre propre constituant, et tout cela, le monde, c’est vous ! Vous entendez ?

C’est ça le secret, Dieu, l’amour, la vie, la mort.

C’est vous !

Vous êtes cela…

 

~~~

Texte de Alain Joly

~~~

 

 

288D1745-2EBF-436E-BD22-82DFDA1FD8BD

 

 

1173FF36-3EE5-488D-B789-742653A7A2E3

 

Le fantôme dans la structure

 

Voici un rappel qui s’inspire des paroles de Rupert Spira. J’aime beaucoup quand il utilise l’expression: un ‘fantôme dans la structure’, qui donne l’image vivante d’une réalité si aisément négligée. Il est nécessaire et extrêmement efficace de se pencher sur ces questions par nous-mêmes. C’est pourquoi j’aime partager ici les parties d’un enseignement qui nous donnent ‘quelque chose à faire’, quelque chose à expérimenter et à vérifier par nous-mêmes.

~

Pendant la journée, quoi que vous fassiez, recherchez la personne ou l’entité impitoyable pour laquelle vous avez travaillé sans relâche, vérifiez qu’elle ait bien existé, regardez si elle est bien présente, si vous n’êtes pas le serviteur zélé d’un maître illusoire qui n’a jamais réellement existé… Y a-t-il bien là quelqu’un, une entité à qui tout cela arrive?… Regardez en vous-même…

~

Vous savez bien des choses sur vous-même,
mais celui qui connaît ces choses, vous ne le connaissez pas.
Découvrez qui vous êtes, celui qui connaît le connu.
Jusqu’à présent vous l’avez pris pour le mental, mais ce n’est pas lui.
Regardez en vous-même avec application.

~ Nisargadatta Maharaj

~

Nous ne connaissons que l’expérience mais ce n’est pas un ‘nous’ ou un ‘je’ indépendant qui connaît l’expérience. Il y a juste l’expérience ou ‘faire l’expérience’. Et ‘faire l’expérience’ n’est pas intrinsèquement divisé en une partie qui ‘fait l’expérience’ et une autre partie qui est ‘expérimentée’. Du point de vue de l’expérience, qui est le seul véritable point de vue, l’Expérience est trop intimement une avec elle-même pour se connaître en tant qu’‘une chose’ telle qu’un corps, un mental ou un monde.
~ Rupert Spira

~

Le soi que nous paraissons être devenus en raison de l’oubli ou du voilement de notre Être essentiel est imaginaire. En réalité, c’est une pensée, et non une entité ou un soi, qui a provoqué l’association exclusive de notre Soi avec un objet du corps et du mental.
~ Rupert Spira

 

~~~

304FBA3C-2911-4D89-82B4-9ED8BBB14D8A

~~~

 

Bibliographie:
– ‘Présence’ – de Rupert Spira (Traduction de Linda Arzouni) – Éditions Accarias L’Originel.
– ‘Je Suis’ – de Nisargadatta Maharaj – Éditions Les Deux Océans.

Site internet:
Rupert Spira
– Nisargadatta Maharaj (Wikipedia)

 

– Retour au sommaire des pages proposées ‘En Français’…

 

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s